Rencontre avec la romancière Julia Deck

Rencontre avec la romancière Julia Deck

Samedi 16 novembre 2019 - 16:00 / MJC de Carcassonne

Propriété privée, roman (éditions de Minuit, septembre 2019) :

Présentation : Il était temps de devenir propriétaires. Soucieux de notre empreinte environnementale, nous voulions une construction peu énergivore, bâtie en matériaux durables. Aux confins de la ville se tramaient des écoquartiers. Notre choix s’est porté sur une petite commune en plein essor. Nous étions sûrs de réaliser un bon investissement.

Plusieurs mois avant de déménager, nous avons mesuré nos meubles, découpé des bouts de papier pour les représenter à l’échelle. Sur la table de la cuisine, nous déroulions les plans des architectes, et nous jouions à déplacer la bibliothèque, le canapé, à la recherche des emplacements les plus astucieux. Nous étions impatients de vivre enfin chez nous. Et peut-être aurions-nous réalisé notre rêve si, une semaine après notre installation, les Lecoq n’avaient emménagé de l’autre côté du mur.

Extrait de Propriété Privée, p. 14 :

« Ils sont arrivés une semaine après nous. Le camion a ronronné sous la fenêtre de notre chambre. On a coupé le moteur. Des pas ont raclé le gravier. Une clé a fouillé notre serrure. J’ai enfilé mes pantoufles pour sortir sur le balcon. Le froid piquait comme chaque novembre. Penchée sur la rambarde, je leur ai crié qu’ils se trompaient de porte et je suis retournée me mettre au chaud. Toute la matinée, ils ont transbordé des montagnes de cartons. La maison mitoyenne s’emplissait d’une infinité de choses à côté de quoi la nôtre semblait renfermer une vie bien minuscule.

C’était l’impression que j’avais eue en déballant nos affaires. Trente ans de vie commune résumés en quelques milliers de livres, les meubles indispensables et très peu d’objets. Nous n’étions pas attachés aux objets. Nous pensions qu’ils obstruaient l’air, limitaient la circulation de la pensée. Mais ce jour-là, alors que je finissais de ranger la vaisselle dans les placards de la cuisine, leur absence m’a soudain vrillé le

coeur. Entre les chutes de plastique à bulles et les morceaux de scotch, je me suis mise à pleurer. C’était plus fort que moi, je n’y pouvais rien. Je me suis efforcée de faire le moins de bruit possible, reniflant en silence. Mais tu m’as entendue malgré toutes ces précautions, et tu as déboulé dans la cuisine pour me mettre les points sur les i. Voilà deux ans que nous avions fait un choix mûrement pesé, parfaitement rationnel. »

Julia Deck

Née à Paris en 1974. Après des études de lettres à la Sorbonne, elle est secrétaire de rédaction pour de nombreux journaux et magazines, avant d’enseigner les techniques rédactionnelles en école de journalisme.

Bibliographie (extrait) :

Viviane Elisabeth Fauville, roman (Minuit, 2012 et poche « double » n°99, 2014) Le Triangle d’hiver, roman (Minuit, 2014). Sigma, roman (Minuit, 2017). Propriété privée, roman (Minuit, septembre 2019).
LIRE L'ARTICLE ORIGINAL